Areas of Highest Concern

Motif de préoccupation

Le commerce, l’accès humanitaire et les moyens d’existence sont sévèrement perturbés par le conflit. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent l’accès au marché pour les ménages. 

Current Observations

Le taux de change sur le marché parallèle se situe autour de 250 SSP/USD, une dépréciation par rapport à la fin de l'année dernière mais une appréciation à partir du début de 2018.

Motif de préoccupation

Le conflit a provoqué une baisse des revenus tandis que les prix alimentaires demeurent élevés. L’accès alimentaire est inadéquat pour de nombreux ménages pauvres. 

Current Observations

A la mi-février, les représentants de Hadi et de Houthi ont convenu d'une première phase de redéploiement des forces à partir des zones proches des principaux ports de la mer Rouge, qui pourrait commencer fin février. 

Motif de préoccupation

Les attaques de Boko Haram se poursuivent dans le nord-est, et le conflit en cours limitera probablement sévèrement la superficie cultivée pendant la saison 2018 principale. Près de 1,9 million de personnes sont actuellement déplacées.

Current Observations

Environ 280 000 nouveaux déplacés entre novembre 2018 et avril 2019 seront ciblés par l’assistance alimentaire et non alimentaire pendant les 90 prochains jours. 

Motif de préoccupation

La sécheresse a affecté négativement les rendements de blé pluvial en 2017/2018 et les conditions pastorales. En outre, des conflits prolongés continuent de perturber les moyens d'existence et d'entraîner des déplacements.  

Current Observations

Les précipitations pour la saison 2018-2019 sont au-dessus de la moyenne dans la majeure partie du pays et les conditions d’humidité devraient être suffisantes pour les semis de blé de printemps en mars. 

Other Areas of Concern

Motif de préoccupation

Les conflits continus dans la région de Kasaï et les provinces du Nord Kivu, du Sud Kivu, d’Ituri, et de Tanganyika ont provoqué des déplacements continus et limitent leurs accès aux activités de moyens d’existence. 

Current Observations

La plus grande épidémie d’Ebola qui ait touché le pays et qui sévit dans le nord Kivu et l’Ituri, en plus de l’insécurité dans la région, limite les mouvements de population ainsi que l’accès alimentaire. 

Motif de préoccupation

Des années consécutives de précipitations inférieures à la moyenne dans le Sud ont réduit la production agricole et les revenus des ménages.

Current Observations

La saison des pluies 2018/19 a été moyenne à supérieure à la moyenne dans le sud, mais la disponibilité limitée de semences pourrait entraîner une autre année de production agricole inférieure à la moyenne.   

Motif de préoccupation

La saison du Deyr / pluies courtes de 2018 s'est trouvée nettement en dessous de la moyenne dans la majeure partie de la région. Bien que la saison des pluies de 2018 au Gu/Genné/long ait été l'une des plus humides jamais enregistrées, de nombreux éleveurs se remettent encore des effets de la sécheresse de 2016/2017.

Current Observations

Une température plus élevée de la surface du sol conduit à un épuisement accéléré des pâtures et de l’eau au fur et à mesure que la saison sèche progresse entre janvier et mars. 

Motif de préoccupation

Les pluies mal reparties et les conditions de sécheresse mèneront à des pertes de production lors de la récolte pour les petits producteurs dans certains endroits de Malawi, Mozambique, Madagascar et Zimbabwe. 

Current Observations

L'analyse préliminaire suggère que les précipitations cumulatives totales dans les régions du sud-ouest et du centre de la région sont les plus faibles jamais enregistrées.  

Areas of Highest Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
Sud Soudan

Le commerce, l’accès humanitaire et les moyens d’existence sont sévèrement perturbés par le conflit. Les mauvaises conditions macroéconomiques limitent l’accès au marché pour les ménages. 

Le taux de change sur le marché parallèle se situe autour de 250 SSP/USD, une dépréciation par rapport à la fin de l'année dernière mais une appréciation à partir du début de 2018.

Yémen

Le conflit a provoqué une baisse des revenus tandis que les prix alimentaires demeurent élevés. L’accès alimentaire est inadéquat pour de nombreux ménages pauvres. 

A la mi-février, les représentants de Hadi et de Houthi ont convenu d'une première phase de redéploiement des forces à partir des zones proches des principaux ports de la mer Rouge, qui pourrait commencer fin février. 

Nigéria

Les attaques de Boko Haram se poursuivent dans le nord-est, et le conflit en cours limitera probablement sévèrement la superficie cultivée pendant la saison 2018 principale. Près de 1,9 million de personnes sont actuellement déplacées.

Environ 280 000 nouveaux déplacés entre novembre 2018 et avril 2019 seront ciblés par l’assistance alimentaire et non alimentaire pendant les 90 prochains jours. 

Afghanistan

La sécheresse a affecté négativement les rendements de blé pluvial en 2017/2018 et les conditions pastorales. En outre, des conflits prolongés continuent de perturber les moyens d'existence et d'entraîner des déplacements.  

Les précipitations pour la saison 2018-2019 sont au-dessus de la moyenne dans la majeure partie du pays et les conditions d’humidité devraient être suffisantes pour les semis de blé de printemps en mars. 

Other Areas of Concern

Pays ou région Motif de préoccupation Observations courantes
RDC

Les conflits continus dans la région de Kasaï et les provinces du Nord Kivu, du Sud Kivu, d’Ituri, et de Tanganyika ont provoqué des déplacements continus et limitent leurs accès aux activités de moyens d’existence. 

La plus grande épidémie d’Ebola qui ait touché le pays et qui sévit dans le nord Kivu et l’Ituri, en plus de l’insécurité dans la région, limite les mouvements de population ainsi que l’accès alimentaire. 

Madagascar

Des années consécutives de précipitations inférieures à la moyenne dans le Sud ont réduit la production agricole et les revenus des ménages.

La saison des pluies 2018/19 a été moyenne à supérieure à la moyenne dans le sud, mais la disponibilité limitée de semences pourrait entraîner une autre année de production agricole inférieure à la moyenne.   

Corne de l'Afrique

La saison du Deyr / pluies courtes de 2018 s'est trouvée nettement en dessous de la moyenne dans la majeure partie de la région. Bien que la saison des pluies de 2018 au Gu/Genné/long ait été l'une des plus humides jamais enregistrées, de nombreux éleveurs se remettent encore des effets de la sécheresse de 2016/2017.

Une température plus élevée de la surface du sol conduit à un épuisement accéléré des pâtures et de l’eau au fur et à mesure que la saison sèche progresse entre janvier et mars. 

Afrique australe

Les pluies mal reparties et les conditions de sécheresse mèneront à des pertes de production lors de la récolte pour les petits producteurs dans certains endroits de Malawi, Mozambique, Madagascar et Zimbabwe. 

L'analyse préliminaire suggère que les précipitations cumulatives totales dans les régions du sud-ouest et du centre de la région sont les plus faibles jamais enregistrées.  

.

Peak needs 2018

FEWS NET Data Center link

Scenario development video

Nos partenaires

Le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine est l’un des principaux prestataires d’alertes précoces et d’analyses de l’insécurité alimentaire. Constitué par l’USAID en 1985 pour aider les décideurs à planifier pour les crises humanitaires, FEWS NET fournit des analyses factuelles  concernant quelque 35 pays. Les membres des équipes de mise en œuvre incluent la NASA, la NOAA, le département américain de l ‘Agriculture (USDA) et le gouvernement des États-Unis (USGS), de même que Chemonics International Inc. et Kimetrica. Vous trouverez d’autres informations sur notre travail.

  • USAID Logo
  • USGS Logo
  • USDA Logo
  • NASA Logo
  • NOAA Logo
  • Kilometra Logo
  • Chemonics Logo